Livescore.in
football international

Ahmad pas sûr de briguer un nouveau mandat

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmed Ahmed, n’a pas encore tranché sur la question de briguer, ou pas, un second mandat à la tête de l’instance continentale, a déclaré ce jeudi le patron de la CAF à la Radio Algérienne.

Ahmed Ahmed laisse planer le doute quant à la possibilité de se représenter pour un nouveau mandat à la tête de la CAF. Dans un entretien exclusif accordé à Walid Bouaouiche de Radio Algérie Internationale (RAI), l’ancien président de la Fédération malgache a indiqué que cette décision ne dépend pas uniquement de lui.

« Une telle position n’est pas une ambition personnelle, c’est plutôt une solidification des différents groupes d’intérêts. Comme en 2016, où j’ai déposé ma candidature une semaine avant la clôture des candidatures, je n’en fais pas une affaire personnelle, car ce qui importe en ce moment c’est la gestion des différentes compétitions par rapport à la pandémie de la Covid-19 », a assuré M. Ahmed.

« Je finalise également le bilan de mon mandat, de ce que j’ai promis dans mon programme et de tout ce que j’ai pu réaliser. Après je reviendrais vers les groupements d’intérêts qui m’ont sollicité en 2016 pour prendre les rênes de la CAF. C’est après que je réfléchirai à la question comme le l’ai fait avant », a-t-il ajouté.

Pour le premier responsable du football africain, plusieurs paramètres rentrent en ligne de compte. « Vous savez aussi que les décisions de la famille ainsi que la bénédiction de votre pays sont très importantes également. J’ai toujours demandé conseil aux différents chefs d’Etats africains, c’est pour cela que je ne pourrai pas gérer la Confédération africaine sans leur aide. En Afrique, le football engage toutes les parties et j’estime que le football africain a besoin de maturité et d’une réflexion plus mure pour celui qui va le diriger », a expliqué M. Ahmed.

Pour rappel, la prochaine assemblée générale élective de la CAF aura lieu le 12 mars 2021.

Pas de changement dans le système de compétitions

Sur un autre registre, Ahmed Ahmed a assuré qu’il n’y aura pas de changement dans le système de compétitions pour les compétitions continentales. D’ailleurs, la CAF a décidé ce jeudi, à l’issue de la réunion du Comité exécutif tenue par visioconférence, de reporter de trois semaines, les demi-finales de la Ligues des champions et de la Coupe de la Confédération (CAF), à cause de la pandémie de coronavirus (Covid-19).

De plus, M. Ahmed a confirmé la décision prise concernant la possibilité de l’introduction d’un 4e changement lors du prochain Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2022) réservé aux joueurs locaux. Programmée initialement du 10 juillet au 1er août 2022 en Algérie, cette compétition a été reportée à janvier 2023.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer